Les monarques et la philanthropie

La nécessité de disposer d’une main-d’œuvre abondante pour la prospérité du Royaume explique les premières mesures sociales des Souverains.

En voici trois exemples :

Aliénor d’Aquitaine et les Rooles d’Oléron
Dès la fin du XIIème siècle, Aliénor d’Aquitaine fait rédiger des mesures visant à soigner les marins en cas d’accidents de service et à les indemniser à la charge du maître de la nef. Plus de détails

Henri IV et la protection sociale des mineurs du Royaume
Dès le début du XVII° siècle, Henri IV accorde aux mineurs, le remboursement des frais de médication et de chirurgie en cas d’accident du travail.

Henri IV - Wikipédia

Colbert et le Règlement du Roy de 1673 en faveur des marins
A la fin du XVII° siècle, le règlement du Roi prévoit la protection sanitaire et sociale des marins de la Marine royale. Il crée deux hôpitaux – l’un à Rochefort, l’autre à Toulon – qui dispensent des soins gratuits, et allouent des pensions d’invalidité et de vieillesse.

Fait novateur pour l’époque : les marins doivent participer au financement de leur couverture sociale par le paiement d’une cotisation prélevée sur leurs appointements et soldes.