L’Antiquité et l’entraide

Au sein des sociétés primitives et antiques, la survie du groupe repose sur l’entraide. Cette solidarité se manifeste notamment lors de la prise en charge des rites funéraires par la communauté.

Ainsi, à Rome, les compagnons d’esclavage cotisent pour financer des funérailles décentes à l’un des leurs.

Une stèle funéraire du 1er siècle ap. J.C. en porte témoignage.

Hermogène

HERMOGENES

HIC IACEO NATUS U.X
XX V CUJUS AT CORPUS TEGERETUR
ET NOMEN POST OBITUM LEGERETUR
PIETAS CONSERVATORUM SUO
SUMPTU PERFECERUNT

Ci-Gît Hermogène

Ici, je repose, né il y a 35 ans
Afin que son corps repose en paix
et que son nom après sa mort soit lu
Par piété, ses compagnons d’esclavage
ont payé de leur poche personnelle les funérailles